Dyspnée

vendredi 6 novembre 2020
V2 08h30 > 10h00 Dyspnée Auditorium Pasteur

Les données issues de l’imagerie cérébrale en 3 dimensions démontrent que la dyspnée active des structures cortico-limbiques favorisent la conscience intéroceptive et les sensations nociceptives telles que la douleur. Comme la douleur, la dyspnée peut et doit être mesurée. Afin de mieux comprendre et traiter la dyspnée, les recherches doivent se concentrer sur les mécanismes physiologiques qui la sous-tendent, développer et utiliser des outils d’évaluation dans les domaines sensoriel et affectif (Dyspnea-12, MDP etc.) et au niveau de l’impact de la dyspnée sur la qualité de vie et la capacité fonctionnelle (MMRC, LCADL etc.). Enfin, de nouvelles thérapies non médicamenteuses doivent être approfondies (pleine conscience, acupuncture, yoga etc.).
08h30 INT17 Nouvelles approches physiopathologiques de la dyspnée > T. Thomas GILLE (Bobigny) 09h00 INT19 Outils d’évaluation > M. Marc BEAUMONT (Morlaix) 09h30 INT22 Thérapies non médicamenteuses > C. Capucine MORELOT-PANZINI (Paris)

Copyright © 2019 Margaux Orange. All rights reserved. / Politique de confidentialité / Conditions d'utilisation / Cookies

Copyright © key4events - All rights reserved